Entité de rattachement
UMR 7194 HNHP - PaléoFED
Thème interdisciplinaire de recherche
Ichnologie - Anatomie comparée et fonctionnelle - Morphométrie
Spécialité
Paléoanthropologie

Contact

Réseaux sociaux
Courriel
jeremy.duveau [at] mnhn.fr
jeremy.duveau [at] uni-tuebingen.de
Adresse(s) personnalisée(s)

DFG Center for Advanced Studies “Words, Bones, Genes, Tools"

Eberhard Karls University of Tübingen

Rümelinstrasse 23

72070 Tübingen

Allemagne

Responsabilités hors unité

Postes occupés :

► Depuis 2024 : Chercheur postdoctoral au sein de l'équipe de paléoanthropologie de l'Université de Tübingen. 

► De 2022 à 2024 : Allocataire postdoctoral de la fondation FYSSEN au sein du DFG Center for Advanced Studies “Words, Bones, Genes, Tools: Tracking Linguistic, Cultural and Biological Trajectories of the Human Past”, Eberhard Karls Universität Tübingen. 

Évaluation scientifique : 

Je participe activement à l'évaluation d'articles scientifiques en étant relecteur pour 5 revues internationales : Paleoanthropology, Plos One, Quartär, Journal of Mediterranean Earth Sciences et Journal of Archeological Science Reports.

Interactions scientifiques :

► Depuis 2017 : Membre de la Société d'Anthropologie de Paris

► De 2017 à 2018 : Représentant suppléant des doctorants à l'école doctorale 227 MNHN-SU "Sciences de la Nature et de l'Homme : Évolution et Écologie"

Enseignements

Présentation

Thématiques de recherche :

Paléoanthropologue, mes recherches portent sur la paléobiologie et les comportements locomoteurs des hominines, représentants de ce qui est communément appelée la "lignée humaine". Elles se basent sur l’étude de restes osseux et d’empreintes de pieds, à partir notamment d’analyses morphométriques de modèles 3D.

Mots-Clés : Paléobiologie, comportements locomoteurs, hominines, Néandertaliens, ostéologie, ichnologie, morphométrie, anthropologie virtuelle.

Projet de recherche :
Des empreintes aux caractéristiques des hominines: 
biologie, locomotion, évolution.

La majeure partie de mes recherches porte sur les empreintes de pieds « fossiles » et les informations biologiques, locomotrices et comportementales qu’elles apportent à notre connaissance de l’évolution humaine.

Les empreintes de pieds représentent un vestige particulier en paléoanthropologie. En effet, elles représentent de brefs moments de vie d’individus disparus, échelle temporelle inaccessible à partir des artéfacts archéologiques ou des restes squelettiques plus courants. Par cette échelle temporelle particulière, les empreintes fournissent des informations inédites sur les hominines fossiles et offrent un nouveau point de vue sur leur évolution et leur diversité. Toutefois, leur étude est loin d’être aisée puisqu’elles sont relativement rares dans le registre fossile. D’autre part leur morphologie ne résulte pas uniquement des caractéristiques biologiques (proportions corporelles, anatomie) et biomécaniques (vitesse, posture, type de démarche) des individus qui les ont laissées mais aussi d’autres facteurs comme la nature du sol (sa granulométrie, son humidité…) ou les agents taphonomiques (précipitations, érosion éolienne, piétinement secondaire). Afin de bien comprendre l’impact de chaque facteur, et ainsi obtenir des informations aussi précises que possibles sur les auteurs des empreintes, j’utilise une approche expérimentale ayant pour but d'analyser un des facteurs en contrôlant tous les autres ; par exemple en étudiant les relations entre dimensions des empreintes et la taille des individus pour différents types de sols.

Empreintes xp.jpg

En appliquant ces données expérimentales aux empreintes fossiles, plusieurs informations peuvent être obtenues :

La taille des groupes non seulement à partir de pistes (successions d’empreintes réalisées par un même individu) mais aussi pour un assemblage d’empreintes isolées. Comme un seul individu produit des empreintes de morphologies différentes mais dont la variation est limitée, il est possible de quantifier cette variation et de l’appliquer à des empreintes fossiles isolées afin d’estimer un nombre minimum d’individus.  

La stature et la masse corporelle des individus à partir de la morphologie (et notamment des dimensions) des empreintes

Leur âge en considérant les différences de croissance entre les différentes espèces d’hominines.

L’anatomie du pied dans son ensemble et pas uniquement des seuls restes osseux.

La vitesse de déplacement se basant sur la longueur entre chaque empreinte composant une piste.

Les caractéristiques locomotrices des individus en étudiant la distribution de profondeur des empreintes et l’angle formé par le pied.

Le comportement des individus (stratégies de chasse, recherche de ressources) en intégrant aux informations fournies par les empreintes celles obtenues sur le matériel associé (industries lithiques, restes archéozoologiques, restes paléoanthropologiques, contexte environnemental…).

Empreintesprofondeur

Sites et empreintes étudiés :

Au cours de mes recherches, je me suis concentré sur l’étude des empreintes attribuées aux Néandertaliens et aux Homo sapiens. Je me suis activement impliqué dans l'étude d'empreintes venant de trois sites.

Les empreintes du Rozel (France, de 2015 à 2020) : ces empreintes qui furent le sujet central de mon doctorat ont été laissées dans du sable dunaire vieux de 80 000 ans et sont associées à un riche matériel archéologique attestant d'occupations néandertaliennes. Depuis 2012, les fouilles menées par les équipes de Dominique Cliquet ont permis de mettre au jour des centaines d'empreintes de pieds ainsi que plusieurs empreintes de main, faisant du Rozel un site d'importance mondiale. L'étude réalisée au cours de mon doctorat a permis d'inventorier 257 empreintes de pieds attribuées aux Néandertaliens ce qui représente le plus gros corpus d'empreintes attribuées à ce taxon. A partir d'analyses morphométriques et expérimentales, il a été possible de comprendre que ces empreintes ont été laissées par un petit groupe composé en majorité d'enfants et d'adolescents. 

Les empreintes de Matalascañas (Espagne, depuis 2020) :  87 empreintes de pieds ont été découvertes à proximité de plusieurs traces animales au sein d'une surface sableuse vieille de 300 000 ans. Ma collaboration au sein de l'équipe menée par le professeur Eduardo Mayoral a porté sur les analyses morphologiques des empreintes, les estimations paléobiologiques (âge et stature) ainsi que leur attribution taxinomique à la lignée néandertalienne. 

Les empreintes de Larache (Maroc, depuis 2022) :  85 empreintes de pieds ont été découvertes  au sein d'une surface sableuse vieille de 90 000 ans. Ces empreintes sont les seules connues en Afrique du Nord pour les périodes du Pliocène et du Pléistocène. Les études morphologiques que j'ai menées en collaboration avec l'équipe de recherche menée par Mouncef Sedrati ont permis de comprendre que ces empreintes ont été laissées par des enfants, des adolescents et des adultes.

Participations à des programmes de recherches :

Membre du programme ANR "Hominin BipedalismS: Exploration of bipedal gaits in Hominins thanks to Specimen-Specific" (HoBiS) (depuis 2018, direction : Gilles Berillon)

Membre du programme IRN "The bipedal equilibrium: diversity, foundations, control and evolution. Multidisciplinary approach" (depuis 2017, direction : Gilles Berillon et François Marchal) : co-coordinateur du Module "L'expérimentation au service des empreintes de pas" (de 2017 et 2021) et du module "Fondatons anatomiques de la bipédie"

Publications

2022
  • Mayoral Eduardo, Duveau Jérémy, Santos Ana, Ramírez AntonioRodríguez, Morales Juan A., Díaz-Delgado Ricardo, Rivera-Silva Jorge, Gómez-Olivencia Asier & Díaz-Martínez Ignacio, octobre 2022New dating of the Matalascañas footprints provides new evidence of the Middle Pleistocene (MIS 9-8) hominin paleoecology in southern Europe. Hominin footprints were recently discovered at Matalascañas (Huelva; South of Iberian Peninsula). They were dated thanks to a… vol. 12, n° 1, p. 17505 Number: 1 Publisher: Nature Publishing Group
    ISSN
    2045-2322
  • Duveau Jérémy, septembre 2022From footprint morphometrics to the stature of fossil hominins: A common but uncertain estimate. Hominin footprints are a particular remain in paleoanthropology representing brief moments of life of extinct individuals… vol. 126, n° 4, p. 103067
    ISSN
    0003-5521
  • Duveau Jéremy, 2022Sur les traces de nos ancêtres : que nous apprennent les empreintes de pieds fossiles ?. vol. 71, , p. 59-76
2021
  • Duveau Jérémy, octobre 2021The Le Rozel footprints: snapshots of Neandertal groups in the Late Pleistocene. A combined morphometric and experimental approach. Hominin footprints represent brief moments of life and provide access to the locomotor and biological features of the… vol. 33, n° 2, Number: 2 Publisher: Société d’anthropologie de Paris
    ISSN
    0037-8984
  • Mayoral Eduardo, Díaz-Martínez Ignacio, Duveau Jéremy, Santos Ana, Ramírez Antonio Rodríguez, Morales Juan A., Morales Luis A. & Díaz-Delgado Ricardo, mars 2021Tracking late Pleistocene Neandertals on the Iberian coast. Here, we report the recent discovery of 87 Neandertal footprints on the Southwest of the Iberian Peninsula (Doñana shoreline,… Scientific Reports vol. 11, n° 1, dir. {Nature Publishing Group} p. 4103 ZSCC: 0000003 Bandiera_abtest: a Cc_license_type: cc_by Cg_type: Nature Research Journals Number: 1 Primary_atype: Research Publisher: Nature Publishing Group Subject_term: Ecology;Evolution Subject_term_id: ecology;evolution
    ISSN
    2045-2322
  • Duveau Jérémy, Berillon Gilles & Verna Christine, 2021« On the Tracks of Neandertals: The Ichnological Assemblage from Le Rozel (Normandy, France) » in Reading Prehistoric Human Tracks.. , , dir. {Springer} p. 183-200
2019
  • Duveau J., Multon F., Marchal F., Anduze D. & Berillon G., octobre 2019Walking with hominins: from the reconstruction of a plausible anatomical model to gait energetics in Neandertals. Methodological aspects. Computer Methods in Biomechanics and Biomedical Engineering vol. 22, sup1, S519--S520 ISBN: 1025-5842 Publisher: Taylor \& Francis Type: 10.1080/10255842.2020.1715003
  • Duveau Jérémy, Berillon Gilles, Verna Christine, Laisné Gilles & Cliquet Dominique, septembre 2019The composition of a Neandertal social group revealed by the hominin footprints at Le Rozel (Normandy, France). Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America vol. 116, n° 39, p. 19409-19414 Accession Number: 31501334 ISBN: 0027-8424 Publisher: National Academy of Sciences Type: 10.1073/pnas.1901789116
2018
  • Cliquet Dominique, Auguste Philippe, Coutard Jean Pierre, Dupret Lionel, Duveau Jérémy, Garnier Nicolas, Jamet Guillaume, Laisné Gilles, Marcoux Nancy, Mercier Norbert, Ponel Philippe, Roupin Yves, Sévêque Noémie, Stoetzel Emmanuelle & Van Vliet-Lanoë Brigitte, décembre 2018« Le site paléolithique moyen du ”Pou” au Rozel (Manche): des aires de travaux spécialisés et des habitats vieux d’environ 80 000 ans. Un premier bilan. » in Journées archéologiques de Normandie,Rouen, 30 septembre -1 octobre 2016.. , , dir. Presses universitaires de Rouen-Le Havre p. 13-35